layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Cobaye

Cobaye : la reproduction en question

Cobaye : la reproduction en question

Article publié le : 15/10/2019

Avoir des petits n’est pas une nécessité pour le cobaye. De plus, la femelle cobaye présente la particularité de pouvoir attendre des bébés dans de bonnes conditions si cela s’effectue avant l’âge de ses 10 mois. 

Le bassin et son articulation, chez la femelle cobaye, sont tout à fait particuliers. Cela impose que les mises bas doivent avoir lieu avant l’âge de 10 mois (entre 7 et 8 mois) ; la gestation dure entre 59 et 72 jours. 

Le poids d’une femelle gestante ne doit pas être inférieur à 700 grammes. 

Certaines variétés de cobaye femelle, de par un gène qu’elles portent, peuvent également donner naissance à des bébés chez lesquels le risque de malformation est élevé et où le risque de survie est grandement remis en cause. Parfois, c’est aussi la femelle qui peut y laisser sa vie. Il ne faut pas ainsi croiser les cobayes blancs, dalmatiens ou rouans entre eux. 

D’où l’importance de connaître les origines de son (ses) cobaye(s), ce qui n’est pas toujours le cas suivant l’endroit où l’on en a fait l’acquisition. 

Il faut aussi prendre en compte que des bébés demandent de l’attention, des soins ; il faut penser au placement ensuite, car il est impossible de garder toute une portée ; elle serait à même de se reproduire très rapidement, les mâles peuvent féconder les femelles dès l’âge de 3 semaines ! 



Toxémie de gestation : une maladie qui touche la femelle cobaye

La toxémie de gestation est une maladie dont peut souffrir la femelle vers la fin de sa gestation (2 semaines avant le terme en moyenne). 

Elle provoque un empoisonnement du sang dont le diagnostic est sombre. Les causes sont nombreuses : alimentaires, surpoids… 

Les symptômes apparaissent assez brutalement et doivent inciter le maître à consulter le vétérinaire le plus rapidement possible. 

On peut noter un abattement ou un état de prostration, des tremblements, des ballonnements, etc. 

Sans consultation rapide chez le praticien, la femelle cobaye peut tomber en convulsions puis dans le coma. 

Le vétérinaire procèdera à une analyse de sang puis mettra en place un traitement. Il sera parfois nécessaire au maître de procéder au gavage de son compagnon afin de s’assurer qu’il mange, une fois de retour à la maison. 

Autant de raisons pour ne pas mettre la vie de son cobaye en danger et de ne pas chercher la reproduction à tout prix ! 

A noter que la castration du mâle ou la stérilisation de la femelle, en dehors d’un motif de convenance pour le maître, est envisageable. Votre vétérinaire spécialisé en NAC (nouveaux animaux de compagnie) pourra vous conseiller sur ce point. 

 

L’assurance santé du cobaye

SantéVet, spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC (nouveaux animaux de compagnie) propose une formule d'assurance santé pour le cobaye, qui rembourse les frais vétérinaires en cas de maladies ou d’accidents. 

Cela comprend les consultations (y compris dans le cadre d’une urgence), les analyses et radiographies, les médicaments prescrits par le vétérinaire, l’hospitalisation, les chirurgies, etc. 




SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com 

Partagez cet article