layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Trucs & astuces

SantéVet répond à vos questions dans votre newsletter

SantéVet répond à vos questions dans votre newsletter

Article publié le : 25/06/2021

Une question concernant vos compagnons, chien, chat ou NAC ?  Envoyez votre demande de manière anonyme, tout comme vos remarques et suggestions. Nous y répondrons chaque mois dans votre newsletter SantéVet Mag.

Question #1 – J’utilise beaucoup des huiles essentielles pour moi-même. Mais est-ce que je peux en utiliser certaines pour mon chien ?

Il est possible d’utiliser des huiles essentielles pour votre chien. Mais à une condition que vous devez respecter scrupuleusement : ne le faire que sur l’avis et les recommandations d’un vétérinaire.

En effet, bien que naturelles, les huiles essentielles ne sont pas sans risque lorsqu’elles sont mal utilisées. Elles peuvent entraîner des réactions plus ou moins vives chez votre compagnon. Que les huiles essentielles soient utilisées par voie orale, cutanée ou inhalation.

Donc  demandez toujours conseil à votre vétérinaire avant d’utiliser des huiles essentiels pour votre chien.

Toutes les formules d’assurance pour chien de SantéVet prennent en charge les médecines dites « douces » dès lors qu’elles sont prescrites ou effectuées par un vétérinaire. C’est donc le cas de l’aromathérapie.

Il est possible que votre vétérinaire vous oriente vers un confrère spécialisé, un vétérinaire aromathérapeute.

Question #2 – Nous allons déménager en quittant la ville pour habiter la campagne. Quelles précautions faut-il que je prenne pour mon chat qui va se retrouver dans un environnement totalement différent ?  

Tous les chats ne réagissent pas de la même manière face à un changement, un déménagement en l’occurrence. Certains, plus sensibles que d’autres, peuvent être très perturbés.

L’anxiété peut conduire le chat à des troubles du comportements, comme par exemple :

- A des marquages urinaires

- Devenir malpropre et faire ses besoins en dehors de sa litière ;

- Il peut se montrer agressif, y compris envers les membres de son foyer ;

- Il peut faire ses griffes sur les meubles ;

- Dans certains cas, il est possible qu’il perde l’appétit ou au contraire mange très rapidement.

- Il peut par ailleurs se lécher de manière excessive, ce qui peut conduire à des plaies.

Vous pouvez avoir recours à des phéromones naturelles. En spray ou diffuseur, leur achat peut être financé à l’aide du budget prévention chez le vétérinaire de votre voix. SantéVet propose le budget prévention dans toutes ses formules d’assurance santé animale pour chat (et chien).

Laissez votre chat faire lui-même connaissance des lieux. Puisque vous allez désormais profiter d’un jardin, votre chat pourra lui aussi bénéficier de l’extérieur. Mais attendez qu’il ait trouvé ses marques, ses repères à l’intérieur de la maison avant de le laisser sortir.

Surveillez-le lors des premières sorties. Il doit se sentir en sécurité. Très vite, votre chat va s’habituer. Gardez les habitudes que vous aviez auparavant et… câlinez-le !

Si vous remarquez un comportement anormal bien qu’avoir utilisé des phéromones naturelles, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Question #3 – Je projette de me rendre chez mes parents au Royaume-Uni cet été. Je compte amener mon furet. Est-ce qu’avec le Brexit des choses ont changé pour voyager avec son animal de compagnie ?

Les autorités britanniques ont indiqué dans le guide britannique de la frontière avec l’Union européenne « Border Operating Model » que les déplacements non commerciaux d’animaux de compagnie en provenance de l’Union européenne et à destination du Royaume-Uni (hors Irlande du Nord) ne feront pas l’objet de changement immédiat en 2021.

Pour l’heure, vous pouvez vous rendre au Royaume-Uni avec un furet (mais aussi un chien ou chat) en respectant les obligations suivantes :

- Votre animal doit être identifié (puce électronique).

- Vous devez posséder un passeport pour animaux de compagnie ou disposer d'un certificat vétérinaire officiel d'un pays tiers.

- Votre animal doit être valablement vacciné contre la rage; animal âgé de 12 semaines minimum pour pouvoir être vacciné lors du premier vaccin contre la rage ; la protection du vaccin et sa validité sont obtenues après au moins un délai de 21 jours).

Le gouvernement précise « qu’un test sanguin (titrage des anticorps antirabiques) sera également nécessaire si l'animal provient d'un "pays non répertorié" pour le Royaume-Uni ».

Il est important de respecter ces obligations à défaut de quoi un animal ne répondant pas à ces exigences peut être mis en quarantaine pour une durée maximale de 4 mois, à la charge exclusive du détenteur.

Il est précisé que « toute modification des exigences britanniques relatives aux voyages d'animaux de compagnie sera communiquée ce site internet ». 

 

SantéVet

Ensemble prenons soin de votre animal

Photos : 123RF

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure