layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité des chats

Intoxication à l’antigel : un chat soigné… à la Vodka !

Intoxication à l’antigel : un chat soigné… à la Vodka !

Article publié le : 09/10/2015

Il y a quelques temps, c’est un chien australien que les vétérinaires ont soigné à la Vodka suite à une intoxication à l’antigel. Cette fois, c’est une petite chatte qui a pu être sauvée par ce traitement qui peut paraître surprenant.

L’antigel - ou encore le produit de refroidissement que l’on peut trouver dans les appareils de chauffage - est toxique pour le chien et le chat.

Leur goût sucré est très attirant, mais l’éthylène glycol qu’il renferme peut être source d’empoisonnement.

Le chat se montre en général plus méfiant que le chien.

Agée de 4 mois, Missey, une petite chatte du Nord de l’Angleterre, a montré des troubles qui ont inquiété sa maîtresse de retour d’une de ses escapades.

Le lendemain, la petite chatte était au plus mal. Conduite en urgence chez le vétérinaire, celui-ci a diagnostiqué un empoisonnement à l'antigel.

 

Un demi-litre de Vodka pour soigner la chatte

 

Le traitement pour la sauver est pour le moins inattendu : un demi-litre de vodka.

L'alcool peut en effet permettre de réduire la toxicité de l'éthylène glycol lorsque les deux produits entrent en contact.

En mars 2014, un petit bichon victime d'intoxication avait été soigné de la même façon par des vétérinaires australiens.

Mais ce genre de « remède » ne peut se faire que sous stricte contrôle vétérinaire. Pas question de faire de l’automédication si par infortune cela arrivait à votre compagnon.

L’alcool, diffusée par goutte-à-goutte, a enivré la chatte : « Elle a essayé de se lever mais elle est retombée », relate sa maîtresse au Daily News.

« Ses yeux étaient incapables de se fixer et à un moment, alors qu'elle était couchée, elle a essayé d'attraper un stylo mais n'arrêtait pas de le manquer : ça la rendait folle ! »

Restée quelques jours en observation, Missey est tirée d’affaire.

Le pire qans cette histoire qui finit fort heureusement bien, est que le chat n’aurait pas ingéré de lui-même l’antigel. Mais il a été victime de maltraitance animale.

D’autant que dans le quartier où cela est survenu, ce cas ne serait pas le premier.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo d’illustration : 123rf 

Empoisonnement Maltraitance animale Intoxication

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure