layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Sociabilité du chien : c’est inscrit dans ses gènes !

Sociabilité du chien : c’est inscrit dans ses  gènes !

Article publié le : 10/02/2017

5 gènes de l'animal pourraient expliquer la complicité particulière qui unit le chien à l’homme. Une étude met en évidence pourquoi nos compagnons seraient en fait capables d’entretenir avec nous cette amitié si particulière !

5 gènes de l'animal pourraient expliquer la complicité particulière qui unit le chien à l’homme. Une étude met en évidence pourquoi nos compagnons seraient en fait capables d’entretenir avec nous cette amitié si particulière !

Une étude a été publiée dans la revue Scientific Reports (groupe Nature). Per Jensen de l'université de Linköping (Suède), a cherché à étudier avec ses collègues le comportement de 500 beagles

Ces chiens ont été placés face à 3 récipients remplis de friandises. Pour pouvoir se « régaler », ils devaient en soulever les couvercles. Mais le problème était que l'un des récipients avait été scellé !

Qu’ont fait les chiens alors ? Les chercheurs ont constaté que certains d’entre eux recherchaient le contact visuel avec l'homme, et cela apparemment pour solliciter son aide.

L’ancêtre du chien, le loup, aurait cherché pour sa part à résoudre le problème de lui-même. Sans avoir l'idée de demander l'aide de l'homme ! « Cela prouve l'effet important de la domestication », explique Per Jensen à l’AFP (Agence France Presse).

Les chercheurs ont ensuite utilisé « l'association pangénomique » (GWAS, pour Genome Wide Association Study) afin d’explorer le génome de 200 Beagles en vue de trouver et de localiser sur le génome des variations génétiques associées à ce comportement. Ils en ont identifié 5, placés sur deux régions différentes du génome.

« Nos résultats sont les premiers à identifier des gènes qui peuvent être responsables du changement de comportement social des chiens depuis la domestication », explique encore Per Jensen. Selon lui, soit ces gènes ont muté suite à la domestication, soit les mêmes variantes existent chez les loups, mais beaucoup plus rarement que chez les chiens.

4 de ces gènes seraient également liés à des troubles sociaux chez l'homme, comme par exemple l'autisme. « Cela suggère qu'il peut y avoir une base génétique commune pour le comportement social chez les chiens et les humains », conclut le chercheur.

Décidément, nous n’en finissons pas d’en apprendre sur le meilleur ami de l’homme… et sur nous-mêmes. Même si le mode d’éducation que nous prodiguons à nos compagnons à 4 pattes est un facteur essentiel à prendre lui aussi en compte dans leur comportement !

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : 123rf

Éducation chiot
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure