layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Puces chez le chien et le chat : ne baissez pas la garde !

Puces chez le chien et le chat : ne baissez pas la garde !

Article publié le : 28/11/2018

Si les puces sont en grand nombre d’une période s’étalant généralement d’avril à novembre, il ne faut pas perdre de vue qu’elles sont en fait présentes tout au long de l’année, notamment dans l’environnement de l’animal. Il existe de nombreuses armes pour lutter contre ces parasites, qui peuvent être source de nombreux problèmes de santé chez le chien et le chat. 

D’avril à novembre : c’est une période dit-on on les puces prolifèrent. Ce n’est pas faux, mais à la faveur de la chaleur des habitations, des pais, moquettes et autres parquets, elles sont en fait présentes toute au long de l’année dans l’environnement du chien et du chat. 

Il est important de traiter préventivement toute infestation. Certains chiens et chats peuvent en effet être allergiques ; cela est du à la salive de la puce. Par ailleurs, les puces peuvent outre les grattages qu’elles entrainent, peuvent aussi transmettre des maladies, des vers comme le ténia. 

Deux espèces de puces sont rencontrées en France : celles du chien et du chat. Celle du chat, certainement la plus commune, peut toucher aussi les chiens. 

Les puces se nourrissent du sang des animaux qui les « hébergent ». Mais on estime à 95 % environ, celles de forme immature qui se trouvent dans l’environnement. Ce sont les larves, les œufs, et les pupaux). 


L’endroit de couchage des animaux est un lieu qu’elles apprécient ! Votre vétérinaire, outre les traitements antiparasitaires à mettre en place, pourra aussi vous donner des conseils sur les produits qui permettent de traiter l'environnement. 

Vie d’une puce

Le cycle de vie d’une puce commence lorsqu’à l’âge adulte elle pond des œufs, notamment dans le pelage des chiens ou des chats.

Elle mesure de 1,5 à 6 mm et est dotée de pattes puissantes. Celles-ci leur permet de sauter, des bonds qui peuvent atteindre 30 cm de hauteur… une performance compte tenu de leur taille ! Des œufs tombent alors au sol, se développant pour atteindre une forme larvaire puis devenir des pupaux (cocons). 

Dès que l’éclosion des œufs à lieu, les puces cherchent alors un hôte où se loger afin de faire leur repas de sang. Une puce peut absorber 15 fois son poids de sang… par jour ! 

Il suffit d’un ou deux jours sur un animal pour que la femelle puisse répondre. Durant toute sa vie, la puce peut pondre quelque 2 500 œufs ! Le cycle recommence et les puces deviennent de plus en plus nombreuses. 

 

Mon chien ou mon chat a-t-il des puces ? 

Généralement, ce n’est que lorsqu’il se gratte que de nombreux propriétaires soupçonnent la présence de puces sur leurs compagnons. 

Suivant la nature du poil, il n’est pas toujours facile de les repérer. On peut souvent remarquer leurs déjections qui se présentent sous forme de petits « grains » noirs dans le poil de l’animal. 

Il existe de nombreux traitements que votre vétérinaire pourra vous proposer. Il vous conseillera aussi sur le meilleur moyen de l’appliquer et la fréquence. 

A noter que les traitements antiparasitaires peuvent être pris en charge, comme par exemple avec le forfait prévention de certaines formules d'assurance santé animale de SantéVet. 

En cas d’infestation menant à une allergie, les soins vétérinaires sont remboursés à hauteur de la formule choisie par l’assurance santé chien ou chat. 




SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com

Puce Allergie Démangeaison
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure