layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Chiens dits "dangereux"

Pour une meilleure intégration du chien dans la société

Pour une meilleure intégration du chien dans la société

Article publié le : 06/10/2015

Le Collectif 4 C contre la catégorisation des chiens, par le biais de la voix de son président, Emmanuel tasse, lance une pétition qui se veut avant tout être « une démarche de demande collective visant à cette transformation de la politique actuelle, pour une meilleure (ré)intégration du chien dans la société ». Elle servira de document de base et donnera un certain poids aux démarches relancées auprès des parlementaires sur le sujet.

Le Collectif 4 C contre la catégorisation des chiens, par le biais de la voix de son président, Emmanuel tasse, lance une pétition qui se veut avant tout être « une démarche de demande collective visant à cette transformation de la politique actuelle, pour une meilleure (ré)intégration du chien dans la société ». Elle servira de document de base et donnera un certain poids aux démarches relancées auprès des parlementaires sur le sujet.

Le Collectif 4C contre la catégorisation des chiens, avec à sa tête Emmanuel Tasse, œuvre depuis de nombreuses années de manière intelligente en ce sens où il ne critique pas les différentes lois et mesures mises en place pour le « simple » plaisir de critiquer.

La démarche est raisonnée. De plus, elle s’adresse à tous les maîtres, y compris ceux dont les chiens ne sont pas catégorisés (c’est-à-dire appartenant à la première ou deuxième catégorie telle que définie par la loi de janvier 99 sur les chiens dits dangereux), mais qui en font indirectement les frais et en subissent des désagréments.

« Au travers de cet appel, il ne s’agit pas seulement de mettre un terme à la mise à l’index que subissent certains types de chiens - et leurs propriétaires ! -, mais aussi et surtout d’aboutir à la mise en œuvre d’une réelle politique de prévention des risques de morsures de chiens en France », indique Emmanuel Tasse dans un communiqué renvoyant à l’information diffusée sur le site du 4C.


Informer, éduquer, prévenir


« Cette politique ne peut passer par une information à tous les niveaux : au niveau des producteurs, pour la phase de socialisation du chiot ; à des propriétaires des chiens, pour une bonne éducation du chien ; mais aussi des victimes potentielles que sont statistiquement principalement les enfants ; et enfin au niveau du public en général. »

« Il ne s’agit donc pas d’une simple « pétition » en plus, mais bien d’une démarche de demande collective visant à cette transformation de la politique actuelle, pour une meilleure (ré)intégration du Chien dans la société », précise Emmanuel Tasse dans son réquisitoire à signer cet « Appel des 15 000 » : « Plus elle sera signée, plus elle donnera de poids aux démarches que je relance auprès des parlementaires sur le sujet. »

Pourquoi les « 15 000 » ?

Ce chiffre fait référence aux quelque 15 000 chiens qui en 11 ans, à cause du dispositif mis en place en France, ont été euthanasiés « simplement du fait de leur appartenance raciale ».

Emmanuel Tasse décrit les réflexions qui ont été conduites chez nos homologues européens (Italie, Grande-Bretagne, etc.) ayant notamment souvent conduit à un revirement de situation qui s’est opéré vis-à-vis des chiens dits dangereux et des lois ou obligations mises en place.

Pour en savoir plus

A visiter, le site Internet du Collectif 4C 




SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : SantéVet-DR

Race de chien Chien dangereux
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure