layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Pas-de-Calais : empoisonnements de chiens en série

Pas-de-Calais : empoisonnements de chiens en série

Article publié le : 17/11/2015

Les propriétaires de chats de Haisnes, une petite commune du Pas-de-Calais, sont inquiets : plus d’une dizaine de chats auraient été empoisonnés en 15 jours. Le maire en appel à la prudence auprès des habitants.

Les propriétaires de chats de la cité Saint Elie, du côté de la rue de l'Yser à Haisnes (Pas-de-Calais) sont en émoi.

« Les chiffres commencent à devenir inquiétants », s'alarme Frédéric Wallet, le maire de la commune.

Selon un reportage diffusé sur France 3 Région, en 15 jours, une dizaine de chats morts des suites d’une intoxication.

« Le vétérinaire a trouvé de la pâtée pour chats mélangée à une substance très toxique pour les animaux et pour les êtres humains », poursuit le maire.

La mairie a contacté les habitants de cette commune comptant quelque 700 habitants pour les mettre en garde.

Un des chats autopsié n'avait plus de foie ni d'estomac.

La substance incriminée est le Temik, (ou aldicarbe), un pesticide autrefois utilisé dans la culture de la betterave ou de la vigne et qui est désormais interdit en France. Le vétérinaire qui a ausculté les chats confirme que ce poison peut tuer un félin en 5 minutes.

Outre les dix chats retrouvés morts, une vingtaine d'autres manquent à l'appel.

Plusieurs plaintes ont été déposées auprès du commissariat de secteur, à Auchy-les-Mines.

La mairie a par ailleurs contacté l'association 30 Millions d'Amis et la fondation Brigitte Bardot, « qui se porteront partie civile avec nous ».

« J'ai retrouvé les cadavres dans mon jardin et dans ceux des voisins », témoigne la maîtresse de six chats empoisonnés sur les 12 vivant à ses côtés. « J'ai peur de laisser sortir les autres. »

Sur la période 2012-2013, dans cette même commune et dans ce même quartier, ce sont près de 30 chats qui avaient été retrouvés empoisonnés.

Le maire confirme que l'auteur des faits n'avait jamais été arrêté. L'enquête avait d'ailleurs été classée.

Une nouvelle enquête va être ouverte pour tenter de mettre fin à ce qui semble être ‘’l’œuvre’’ d’un «serial killer» de chats, comme on le dit là-bas.

 

Un risque pour les enfants et les adultes aussi

 

« Toute personne touchant une dépouille empoisonnée au Temik risque elle-même de s'empoisonner mortellement en cas d'ingestion involontaire, même à faible dose », alerte la mairie d'Haisnes.

« Car il faut savoir qu'un seul granulé suffit à décimer un chien de type berger allemand. Si vous trouvez une dépouille au sol, n'y touchez pas et appelez immédiatement les services de la commune au 03 21 25 43 43, ou prenez toutes les précautions nécessaires (porter des gants par exemple). »

 

Source : 20minutes.fr / France 3 Régions

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo prétexte : 123RF

Empoisonnement Intoxication
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure