layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Orages, canicule: chiens et chats font la météo

Orages, canicule: chiens et chats font la météo

Article publié le : 14/02/2018

Chiens et chats ressentent-ils à l’avance l’arrivée de l’orage, de la pluie, d’une catastrophe naturelle ou encore la canicule ? Les scientifiques sont partagés sur ce sujet. Pourtant, des faits permettent de parler de prescience chez les animaux, c’est-à-dire la faculté de pouvoir prévenir des événements. D’ailleurs, de nombreux dictons en attestent ! 

Votre chien ou votre chat est-il « sensible » à la météo ? Sans parler de la peur une fois un événement déclenché, comme un orage avec ou sans éclairs et qui peut effrayer de nombreux animaux de compagnie, avez-vous remarqué s’il semble changer de comportement, d’attitude, comme s’il sentait que le temps allait tourner ?

Que quelque chose d’anormal allait survenir. 


Des animaux qui sauvent leur vie en sentant les catastrophes venir


C’est principalement à l’occasion de grande catastrophe naturelles (tempêtes, tsunamis, ouragans, tremblements de terre, etc.) que cela est palpable. 

De nombreux témoignages font état de la manière dont des animaux, domestiques et sauvages, ont alors réagi. Parfois, par anticipation, ils sont parvenus à sauver leur vie.  

Peut alors parler de prescience, c’est-à-dire de faculté à pouvoir prévenir certains événements ? 


Moustaches et sourcils du chat et du chien : de véritables capteurs sensoriels


Du point de vue de la météo et des changements de temps, voire de certaines catastrophes naturelles, chiens et chats pourraient grâce à leurs vibrisses (moustaches, sourcils) ressentir les variations et les différences de pression atmosphérique. 

Des variations de pression peuvent en effet être déclenchées par les cellules orageuses. Ces vibrisses sont de véritables capteurs sensoriels. 

Chiens et chats seraient également sensibles sensible à l’émanation d'ozone qui se dégage au moment d’un orage. 

Et les animaux, surement davantage ceux sauvages que domestiques comme les chiens et chats, sont plus à l’écoute du monde qui les entoure et donc plus sensibles à certains signaux. 


Aucune étude scientifique pour le prouver


Mais pour s’en tenir aux phénomènes météorologiques, aucune étude scientifique n’a semble-t-il permis d’accréditer la thèse selon laquelle les animaux sont dotés de réelles capacités... de « pouvoirs », fussent-ils naturels ou non. Car on parle aussi parfois de sixième sens

C’est encore un toute autre débat. Là aussi, on relate très souvent les centaines ou milliers de kilomètres parcourus par des chiens ou chats pour retrouver leurs maîtres… traversant des terres inconnues. 


Des chats qui ont prévu la rupture d’un barrage d’eau ! 


Comment expliquer également qu’ils seraient capables de prévoir un évènement comme… la rupture d’un barrage d’eau ? Comme cela a été le cas à Fréjus (Sud de la France), en 1959. 

On retrouve des écrits relatant que des chats se sont échappés des maisons avant que le barrage situé en amont de la ville ne vienne à céder, occasionnant une immense vague dévastant tout sur son passage. Une vague responsable de plus de 400 morts !

Mais très peu de crédit est accordé aux animaux familiers et domestiques. 

Ce qui fait qu’ils restent à l’écart de tout domaine scientifique. C’est d’ailleurs un point de vue défendu par un biologiste américain : Rupert Sheldrake. 

Tant pis pour nous… Chiens et chats gardent une bonne part de mystères. 


Des comportements à prendre en compte ?


Pour en revenir aux talents de météorologues des chiens et chats, il nous reste finalement de très nombreuses croyances et autres dictons (voir encadré) sur lesquels nous baser ! 

Comme l’idée selon laquelle un chat qui se lèche la patte et se la passe derrière l’oreille annoncerait l’arrivée de la pluie. 

Mais, finalement, ce comportement ne signifie-t-il pas tout simplement qu'il est en train de faire sa toilette, chose pour laquelle il met toujours un point d’honneur ! 

Et puis, généralement, le chat se toilette très souvent en commençant par la tête.


Canicule : un vrai temps de chien !

Le mot canicule vient du latin canicula, qui signifie « petite chienne ». Il se rapporte aux fortes chaleurs dues à la réapparition juste avant le lever du soleil de Syrius, l’étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien, 70 jours après le printemps. 

Si Sirius est l'étoile Canis Majoris (du Grand Chien), à noter qu’il existe également une constellation du Petit Chien, dont l'étoile principale est Procyon (Canis Minoris). 

Canicule se rapporte aussi au chien dans le langage courant (dictons, mots ou verbes) de nombreux pays ; en Grèce, par exemple, le chien se dit « kiôn » et canicule se rapporte au verbe brûler : « kaiô ». 

Citons encore, entre autres, l’expression anglaise « Dog Day » (sous-entendu « Dog of Summer »), littéralement « temps de chien », qui pour l’occasion laisse penser que cela ne sert pas qu’à définir un temps pluvieux ou froid. « Il pleut des chiens et des chats », disent d’ailleurs les Anglais ! 

Quoiqu’il en soit, si le chien est au centre étymologiquement du mot « canicule », il peut y être comme les humains aussi sensible. Le coup de chaleur est une véritable urgence vétérinaire. Chez le chien, comme chez le chat d'ailleurs.

 

Le chat : un grand météorologue au pied marin 


Les chats, dit-on, n’aiment pas l’eau. Pourtant de nombreux traités lui prêtent des facultés de prévisions météorologiques. Et tout spécialement pour les marins. 

Chez les matelots, une superstition voulait également que de jeter un chat par dessus bord d’un bateau entraîne à coup sûr une tempête ou un ouragan. 

Si en fait des écrits témoignent de la présence de chats à bord d’embarcations (comme chez les Vikings, par exemple), c’est qu’on appréciait chez eux leurs talents de compagnons pour l’équipage, mais aussi de chasseurs de nuisibles. 

Et dans un bateau, rien de plus terrible que de laisser proliférer rats et autres vermines, souvent vecteurs de maladies. 


Des chats dans les bateaux pour être assurés et remboursés ! 


Les compagnies d'assurances, qui n’étaient ce qu’elles sont de nos jours, pouvaient d’ailleurs refuser de rembourser les dégâts provoqués par des rongeurs s'il n'y avait pas un chat à bord d’un bateau !

Avec la propagation de la rage, les chats ont été interdits à bord de bateaux au début des années 70. 

 

Chiens et chats : des dictons pour connaître le temps


A l’époque où il n’y avait ni télé ni radio, et pas encore de bulletins météo, il était coutume d’observer l’attitude des animaux pour connaître le temps qu’il allait faire. 

On retrouve des dictons concernant de nombreux animaux : de ferme, sauvages… mais aussi bien entendu domestiques parmi lesquels les chiens et chats. 

Quelques proverbes et dictons les concernant : 

Chiens : 

  • « Chiens et les chats dorment sans mouvement : du beau temps. » 
  • « Quand les chiens mangent du chiendent, la pluie est proche. »
  • « Chien qui se roule avec délectation, le vent va changer de direction
  • « Chiens tristes se roulant, se couchant à couvert, bientôt de mauvais temps vous aurez un revers. »

Chats : 

  • « Quand le chat se débarbouille, bientôt le temps se brouille. »
  • « En février, si au soleil ton chat tend sa peau, en mars, il l'exposera au fourneau. »
  • « Chat passant sa patte sur l'oreille, s'il ferait beau temps serait merveille. »
  • « Chat se chauffant, est signe de mauvais temps. »
  • « Quand le chat passe sa patte sur la tête, bientôt il y aura tempête. »

 

La grenouille et l'hirondelle : les animaux rois de la météo ! 

« Une hirondelle ne fait pas le printemps. » « Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille ! »

Hirondelle et grenouille sont les animaux rois… de la météo. La première, si elle vole haut, annonce du beau temps. 

La grenouille, pour sa part, aurait été utilisée comme baromètres bon marché en Europe à une certaine époque. 

La technique est toutefois barbare : placée dans un bocal à moitié rempli d’eau et équipée d’une petite échelle, elle montait aux barreaux, annonçant le beau temps (de plus en plus haut en fonction du degré de ‘’beau temps’’) ou bien restait dans l’eau et coassait pour annoncer la pluie. 

Cela s’explique par le fait que les grenouilles sont ectothermes. C’est-à-dire des animaux à sang froid ne pouvant contrôler eux-mêmes leur température corporelle qui est la même que celle du milieu extérieur. 

Sensibles aux changements de température, les grenouilles doivent donc s’adapter en fonction du temps et de leur milieu de vie. 

Et si les grenouilles coassent quand l’air est humide, c’est que les insectes aux ailes alors plus lourdes volent plus bas… devenant des proies plus faciles pour elles. 

« Grenouilles qui coassent le jour, pluie avant trois jours », assure le dicton ! En revanche, « Crapaud qui chante, soleil promet. »



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photos : 123rf

Coup de chaleur Comportement Moustache Toilette
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure