layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Les maîtres ressemblent-ils vraiment à leurs chiens ?

Les maîtres ressemblent-ils vraiment à leurs chiens ?

Article publié le : 23/09/2015

Le surpoids des chiens et l'indice de masse corporelle des propriétaires seraient en relation selon l'étude de cliniques vétérinaires d'Amsterdam. Et lorsque l'on regarde d'un peu plus près, on se rend compte que bien souvent maîtres et chiens se ressemblent... pas comme deux gouttes d'eau, mais presque. C'est tout du moins ce que les publicitaires imaginent et renvoient comme comme image. Pas toujours flatteuse, finalement ! 

Dans trois cliniques vétérinaires d'Amsterdam (Pays-Bas), le poids des animaux a été comparé à celui de leurs maîtres.

Selon cette étude*, il existe bien une relation entre le surpoids des chiens et l'indice de masse corporelle des propriétaires. 


Les chiens obèses vivent moins vieux


Qui en sont les responsables ? Le manque d'exercice et l'excès de nourriture. rappelons qu'en France, l'obésité concerne 50 % des chiens, mais aussi des chats.

Cela est considéré par la médecine vétérinaire comme un véritable fléau de notre siècle. Au-delà de considérations purement esthétiques, l'obésité entraîne de nombreux troubles chez les animaux concernés : cardiopathies, problèmes d'articulations (donc de facilité à se "bouger"), diabète, hypertension, moindre résistance aux infections, etc. 

La liste des pathologies est longue. On estime même qu'un chien obèse a une espérance de vie réduite de deux années par rapport à un chien qui maintient un poids de forme correcte. 

Et pour être en surpoids, il ne faut pas grand chose : dès que l'animal dépasse de 15 à 20 % son poids "normal" (poids maximal qu'il devrait faire), il est considéré comme obèse. Votre vétérinaire peut vous aider à maintenir le poids de forme de votre compagnon ou bien, si le mal est fait, à le retrouver. 

Surtout, n'hésitez pas à lui en parler. cela en va du bien-être et de la santé de votre chien ou de votre chat, que vous garderez ainsi en pleine forme à vos côtés plus longtemps. Attention, en cas de mise en place de régime, tous les membres de la famille doivent jouer le jeu. Et si un peu d'exercice est préconisé, cela pourra peut-être ne faire aussi que du bien aux maîtres ! 

A ne pas oublier : jouer pour un chat est essentiel, principalement ceux qui vivent à l'intérieur et qui n'ont donc que peu d'activité. Enfin, les moments consacrés à son compagnon ne feront que resserrer les liens qui l'unissent à son maître. Tout le monde a donc à y gagner. 

*Public Health Nutrition/ Nutrinews - Source : topsante.com

Publicitaires : c'est comme ça qu'ils nous voient ! 

Une publicité pour la marque César, déclinée dans plusieurs pays à travers le monde, a fait le rapprochement entre des maîtres et leurs chiens. 

Les ressemblances sont flagrantes ! Mais ce clin d'oeil est-il réellement flatteur pour les maîtres ? La question reste posée.




Les maîtres de bull-terriers seraient-ils moins intelligents ?

Des psychologues ont réalisé une étude parmi 70 volontaires montrant que les ressemblances physiques entre une personne et un chien entreraient en compte dans le choix de l'animal. " Par exemple, un homme robuste sera plus enclin à adopter un chien lui aussi robuste avec qui il pourra faire de l'exercice ", a déclaré le Dr Lance Workman, responsable de cette enquête.

Toujours selon cette étude menée par des Anglais, les maîtres seraient perçus par les autres de la même manière que leurs chiens.  " Ainsi les propriétaires de bull terrier seraient considérés comme moins intelligents et les propriétaires de labradors comme plus sympathiques ! "

Un bon point tout de même pour les propriétaires de chiens : l’étude a tout de même souligné que selon les personnes interrogées, et ce de manière générale, les propriétaires de chiens seraient plus agréables que le reste de la population.

Source : zigonet


Cherchez la contradiction ! On peut s'offusquer à raison de prendre les maîtres de telles ou telles races pour des imbéciles. Aucune étude n'est venue prouver à ce jour que le bull terrier était moins intelligent qu'un autre. Certainement fait-il encore et toujours les frais d'un "délit de sale gueule". Au pire est-il un chien un peu pitre à ses heures, mais quel chien ne l'est pas. Et puis, c'est plutôt une qualité pour un chien que d'être joyeux ! 

Le bull terrier étant une race d'origine anglaise, tout comme cette étude qui nous vient d'outre-Manche, on peut penser que leurs auteurs l'ont choisi pour cela. Si tel était le contraire, pourquoi le bull plus qu'un autre ? 

On peut remarquer au passage également que cette étude vise les personnes obèses, même si seul le terme "robuste" est employé. On voit bien poindre derrière cela ce que "robuste" peut englober.  




SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photos : DR - BOS/DR - Fotolia.com - SantéVet/DR

Race de chien Obésité
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure