layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Les chiens aussi sont optimistes ou… pessimistes

Les chiens aussi sont optimistes ou… pessimistes

Article publié le : 23/09/2015

Tout comme les humains, certains chiens peuvent être optimistes ou bien pessimistes. C’est ce qui ressort d’une étude intitulée : « Les sens et la sensibilité des chiens ». Et qui pourrait servir au choix des chiens d’assistance ou de recherches.

Des chercheurs de l’Université de Sydney (Australie) ont mené une étude intitulée « Les sens et la sensibilité des chiens.

Ils sont parvenus à la conclusion suivante : certains chiens sont de nature plus optimiste que d’autres. Tout comme les humains en fait.

Pour conduire cette étude, les chercheurs ont noté les réactions de chiens face à une récompense, en utilisant deux tons différents, chacun ayant sa propre octave.

Au premier ton correspondait une récompense sous forme d’un demi-bol de lait (sans lactose, certains chiens pouvant être allergiques au lait) ; au second, un demi-bol d’eau. Le premier étant considéré plus attrayant que le second.

Après avoir habitué les chiens à ces deux tons, les chercheurs en ont utilisés d’autres, plus ambigus.

Alors que certains chiens, jugés optimistes, réagissaient positivement à ces derniers, prouvant qu’ils s’attendaient à avoir la ‘’meilleure’’ des deux récompenses, d’autres sont montraient moins enclins à réagir face à un ton inconnu, voire ne réagissait pas du tout. Ce sont les chiens pessimistes.

« Les chiens pessimistes semblaient être plus stressés à l’idée d’échouer que les chiens optimistes », analyse le Dr Melissa J Starling, également comportementaliste animalière à l’Université, qui a conduit cette étude. « Ils gémissaient, ils traînaient la patte et évitaient de répéter la tâche demandée, tandis que les chiens optimistes semblaient imperturbables. »

 

Une aide au choix de chiens d’assistance et de recherches

 

« Cette recherche est passionnante, car elle mesure les états émotionnels positifs et négatifs des chiens », explique encore le Dr Starling. Selon elle, cela peut permettre « aux chercheurs et aux propriétaires de chiens d’essayer de comprendre le point de vue des chiens et comment il évolue ».

Une analyse qui trouverait aussi une application pratique dans le choix des chiens d’assistance ou de recherches.

Toutefois, les chercheurs notent qu’aucune de deux disposition n’est en fait meilleure que l’autre. Un chien trop optimiste pourrait effectivement présenter certains dangers, comme traverser une rue au mauvais moment.

« Un chien pessimiste qui évite de prendre des risques ferait un meilleur chien-guide ; un chien persévérant serait davantage adapté à la détection de drogues ou d’explosifs », conclut la responsable de l’étude.

Source : étude publiée dans Plos One, 17 septembre 2014

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : 123rf

Chien peureux
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure