layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Gare à la rage : une nouvelle campagne d'information

Gare à la rage : une nouvelle campagne d'information

Article publié le : 15/07/2019

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a lancé en 2019, comme chaque année, une campagne de sensibilisation à l'attention des voyageurs, afin de rappeler les consignes de prévention vis-à-vis de la rage,ainsi que les démarches à effectuer impérativement avant de voyager avec son animal de compagnie.

La rage tue encore une personne toutes les dix minutes dans le monde. La France est indemne de rage et les derniers cas de rage en France proviennent tous de pays où sévit la maladie. Une fois les symptômes apparus, la rage est toujours mortelle.

Des moyens existent pour prévenir l’introduction de la maladie et se protéger. Les faire connaître est l'objet de cette campagne d'information qui se déroule chaque année à la veille des départs estivaux.

Lors d’un séjour à l’étranger dans un pays à risque, il ne faut pas toucher un animal inconnu et ne surtout pas le ramener avec soi. Un tel animal peut en effet se révéler infecté par la rage et transmettre ensuite la maladie à des personnes ou à d’autres animaux.

Pour voyager avec son animal de compagnie, des démarches préalables sont obligatoires :

- Il convient de prendre contact avec son vétérinaire suffisamment tôt avant le départ (de 1 à 4 mois selon la destination). 

- Votre animal doit être identifié et accompagné de son passeport à jour. 

Les vaccins de votre animal doivent être à jour, notamment celui contre la rage. 

- Une prise de sang pour réalisation du titrage sérique des anticorps antirabiques est nécessaire avant

de se rendre dans certains pays.

Le non‐respect des obligations réglementaires est passible de sanctions pénales (article L237‐3 du Code rural et de la pêche maritime).

Votre vétérinaire : un interlocuteur privilégié

Les vétérinaires sont en première ligne dans le dispositif de surveillance et de détection d’éventuels cas de rage. Ils sont également les interlocuteurs privilégiés pour accompagner les propriétaires d’animaux dans la prévention de la maladie.

 

Recommandations importantes en cas de morsure

Tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait obligatoirement l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours.


En cas de morsure :

- il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique ;

- il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique et effectuer une mise à jour de la vaccination antitétanique ;

-  il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés ;

-  il faut acheter tout animal de compagnie selon les circuits légaux afin d’éviter la réintroduction de la rage en France, et limiter les risques pour soi-même ou les autres.

Pour en savoir plus...

 

A retenir

L'assurance santé animale avec son forfait prévention comme le propose SantéVet dans toutes ses formules vous aide à financer les frais de vaccination de votre compagnon. 

Les chiens dits "dangereux", de première et deuxième catégorie, ont pour obligation d'être vaccinés contre la rage, même s'ils ne sortent pas de notre territoire. 

Comme le rappelle le site anivetvoayge, la vaccination antirabique des chiens et chats reste fortement recommandée en France. Les pensions pour animaux, les centres de vacances, etc. peuvent l'exiger, même si elle n'est pas obligatoire.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Vaccination Identification Rage
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure