layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Dysplasie chez le chien : la sélection en question

Dysplasie chez le chien : la sélection en question

Article publié le : 14/11/2018

Une étude australienne a établi une corrélation entre le risque de dysplasie et le rapport longueur/hauteur au garrot. C'est la sélection de certaines races qui est ainsi remise en question. 


En privilégiant les chiens élancés, avec un corps très long, les juges d’exposition canine encouragent involontairement la sélection sur une conformation propice au développement de la dysplasie coxofémorale.

C'est ce qui ressort d'une étude australienne*. 


Revoir les standards


Pour les auteurs, il est nécessaire de revoir les standards pour faciliter l’éradication de cette maladie et favoriser le bien-être des chiens. 

* Source : Lignées, n°3, septembre 2010 - SFC (Société Francophone de Cynotechnie). 



Les Anglais veulent revisiter certains standards de races

Pour une question de "mieux-être", les Anglais ont décidé depuis plus d'un an, notamment suite à un reportage sur la BBC qui a fait beaucoup de bruit, de revoir certains standards.

Ainsi, les textes décrivant l'aspect morphologique de certaines races de chiens sont en cours de modification.

Cela concerne, entre autres, les races brachycéphales (à face aplatie). cette étude australienne va plus loin, puisqu'elle remet en cause la longueur et la hauteur de certains chiens.

Voir également notre article : Les Anglais font leur mea-culpa.  

 

La dysplasie prise en charge par l'assurance santé animale

Santévet est la seule assurance santé animale à prendre en charge la dysplasie coxo-fémorale chez le chien. 

 



SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com

Dysplasie Maladies héréditaires
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure