layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Chiens et chats virtuels : les adoptions en hausse

Chiens et chats virtuels : les adoptions en hausse

Article publié le : 23/09/2015

Si l’on conçoit qu’avoir une vache ou un cochon n’est pas chose possible lorsque l’on est citadin, on peut tout de même se demander pourquoi les Internautes sont de plus en plus nombreux à élever des animaux, et notamment des chiens et chats, virtuellement. 

Si l’on conçoit qu’avoir une vache ou un cochon n’est pas chose possible lorsque l’on est citadin et de partager le quotidien d’un tel animal dans son salon, on peut se demander pourquoi les Internautes sont de plus en plus nombreux à élever des chiens et chats virtuellement. Le nombre de sites "spécialisés" sont de plus en plus nombreux. 

«  Adopter, nourrir et soigner un chien, un chat, une vache ou un cochon, sans contraintes ou presque : des millions d'internautes ont fait le choix d'adopter un animal virtuel, sauvage ou domestique, sur le web », relève une récente dépêche de l’agence France Presse (AFP).

Pour cela, rien de plus simple que d’avoir une connexion à Internet puisque les sites proposant ce genre de « challenge » fleurissent sur la toile. 

Si la vache séduit les internautes, « avec plus de 500 000 personnes [qui] élèvent des brunes, blondes ou rousses "en plein air dans de magnifiques prairies" sur vacheland.com, les sites proposants d’élever virtuellement chiens et chats sont très demandés. Ils comptent d’ailleurs d’après la dépêche parmi les plus populaires. 

Ainsi, « sur le site thechien.com, plus de deux millions d'internautes ont adopté un toutou depuis août 2003 et plus de 100 000 chatons ont trouvé un maître sur monchaton.com. "Tu devras le nourrir, le promener, jouer avec lui et le soigner lorsqu'il tombe malade", tels sont les commandements. »


« L'adoption virtuelle donne lieu à la création de nombreux forums où s'échangent conseils et témoignages », analyse également l’article de la dépêche.


Animal en ligne : animal idéal


Comment expliquer cet attrait. Effet de mode, décision de la part des parents à ne pas céder au désir d’un enfant d’avoir un animal de compagnie… ? Pour le psychanalyste Yann Leroux, interrogé par la journaliste de l’APF, « l'animal en ligne est proche de l'animal idéal, ce qui fait son succès.

De plus, la personne va rejouer ou expérimenter des choses personnelles traitant par exemple sa vache comme il aurait aimé être traité enfant (…) Dans l'espace tangible, les animaux apportent des joies et des peines alors que les animaux virtuels sont conçus pour donner uniquement du plaisir et être uniquement à notre service. Le vrai chat vous ennuie toujours, surtout s'il tombe malade et vous coûte cher chez le vétérinaire. »

Des sites d'élevages virtuels à la pelle !

La dépêche de l’AFP mentionne l’existence d’un annuaire de site d'élevage d'animaux, animaux-virtuels.net, proposant plus de 500 sites, dans 24 catégories, sauvages, aquatiques ou domestiques.

Source : AFP



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com

Adoption
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure