layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Chien et chat face au froid : le TOP 5 de nos conseils !

Chien et chat face au froid : le TOP 5 de nos conseils !

Article publié le : 02/05/2019

La vague de froid s’abat sur la France. Des températures qui battent parfois des records ! Tout comme nous, nos chiens et chats ont besoin dans ce cas-là que nous prenions quelques précautions. Voici le Top 5 de nos principaux conseils en hiver… afin que vos compagnons affrontent les frimas dans les meilleures conditions possibles. Des recommandations que vous pouvez retrouver en permanence sur notre site… Et en toute saison !

Les températures sont à la baisse. Rien d’étonnant, nous sommes en janvier et cela est tout à fait normal. Et va certainement perdurer jusqu’en février… Si nous prenons quelques précautions pour nous protéger du froid, il est aussi nécessaire de penser à nos compagnons. Tous ne sont pas égaux face aux baisses des températures. Voici le Top 5 des choses à ne pas oublier.

 

1 - Interdire à son chat de sortir ou limiter les promenades de son chien ?

Non ! Ce n’est pas parce qu’il fait plus froid que les animaux doivent être interdits de sorties. L’essentiel est de prendre les devants : protéger à l’aide d’un manteau les chiens frileux, âgés, en convalescence. Inspecter au retour des promenades du chien ses pattes, bien lui essuyer le dessous du ventre. Et, comme pour le chat qui aura envie d’aller « baguenauder », lui permettre de revenir au chaud. Tout en l’inspectant à chaque retour. Les coussinets devront aussi être surveillés afin de s’assurer qu’aucun morceau de glace ne s’y est logé. Les pattes pourront être lavées à l’eau tiède avant d’être bien séchées.

 

2 – Ne pas le laver en hiver ?

Certes, s’il fait froid, nous ne sommes pas très tentés de laver notre chien ou notre chat. Mais si cela est nécessaire, il n’y a pas de contre-indications à cela. L’essentiel étant, comme à toute autre période de l’année en fait, d’utiliser un shampoing adapté. Celui-ci peut tout à fait être acheté chez le vétérinaire en utilisant le forfait prévention. Une somme d’argent que toutes les formules d’assurance santé animale de SantéVet proposent désormais. Et c‘est une exclusivité. Une fois lavé, le chien ou le chat sera bien séché (serviette, sèche-cheveux en prenant garde à la chaleur diffusée par l’appareil)… et bien entendu en faisant en sorte qu'il reste au chaud et ne ressorte pas ! 

 

3 – Changer l’alimentation de son animal ?

Il peut être utile, notamment pour les chiens qui se dépensent plus que d’autres ou qui peuvent vivre à l’extérieur (à condition que leur niche soit bien protégée du vent et des courants d’air) d’augmenter la ration. Votre vétérinaire pourra vous conseiller sur ce point ; on peut augmenter la ration jusqu’à 30% en moyenne pour les chiens « actifs », suivant sa race et son mode de vie. Pour le chat d’intérieur ou pour le chat qui sort peu voire pas du tout, tout comme pour le chien qui se dépense peu, il n’est pas nécessaire de changer ses habitudes !

 

4 – Cesser de traiter votre animal contre les parasites externes ?

Non ! Même s’il peut y avoir moins de tiques et donc moins de risques de transmission de maladie, il ne faut pas oublier que les puces sont très présentes. En hiver, elles ont même tendance à venir « squatter » l’intérieur des habitations et trouvent la chaleur un peu partout pour se reproduire tout en risquant d’infecter votre compagnon et lui transmettre des maladies graves : moquettes, tapis, lames de parquet…

Continuez même en hiver à appliquer un antiparasitaire sur les recommandations de votre vétérinaire. Attention, chiens et chats ne se traitent pas avec les mêmes produits ; c’est pour cela qu’il est important de demander conseil au spécialiste de la santé animale. L'environnement peut aussi être traité avec un produit adapté. Le traitement contre les vers (parasites internes) doit aussi être bien suivi.  

 

5 – Les risques d’intoxication sont-ils élevés en hiver ?

Oui ! Et ce n’est pas à négliger. Il y a d’abord l’antigel. Son goût sucré est appètent. Même si le chat se montre plus "méfiant" que le chien, de nombreux cas d’intoxication sont à déplorer chaque année. C’est une urgence vétérinaire prise en charge par l’assurance, mais qu’il est finalement assez facile d’éviter en mettant hors de portée ce genre de produit. Attention aussi au sel de déneigement, qui peut lui aussi être toxique.

 

Attentionen hiver au coup de blues (SantéVet rembourse les traitements contre les troubles du comportement, même ceux délivrés sans ordonnance !). 

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : 123rf

Vermifuge Tique Manteau Puce
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure