layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Changement d'heure : chiens et chats y sont sensibles

Changement d'heure : chiens et chats  y sont sensibles

Article publié le : 28/11/2018

Billet d'humeur de la newsletter SantéVet Mag n° 21 (avril 2011) ; abonnement gratuit notamment sur simple inscription en page d'accueil de notre site. 

Dans les années 70, la France a notamment réintroduit l'heure d'été, en réponse en partie à la crise pétrolière. 

« L'horloge biologique ne se règle pas aussi aisément qu'une horloge mécanique ou électronique. Cette horloge est située dans le cerveau et est commandée par des facteurs chimiques, comme la fameuse mélatonine, un dérivé de la sérotonine, et par des facteurs extérieurs, comme l'alternance de jour et de nuit », explique le docteur Joël Dehasse, vétérinaire comportementaliste. 

Si à une époque où ils n’étaient pas domestiqués, les chiens et chats chassaient dès que nécessaire, s’adaptant aux besoins selon leur survie, il n’en est plus de même chez nos animaux domestiques de nos jours. 

Certains, et tous les maîtres proches de leurs compagnons s’en rendent bien compte, chiens et chats sont réglés comme des horloges, c’est le cas de le dire ! Ainsi, pour eux, lorsque l’on perd une heure de sommeil comme ce fut le cas ce mois de mars dernier ou lorsque l’on « gagne » une heure de plus, cela les perturbe plus ou moins. 

Pour eux, l’heure de la gamelle reste la même ! « Ces routines sont apaisantes », précise encore le docteur Joël Dehasse. Alors, comme pour les jeunes enfants où cela peut poser problème, il faut parfois petit à petit habituer nos compagnons à ce changement. 

Les Suisses ont d’ailleurs observé, notamment dans le domaine agricole, durant la Deuxième Guerre mondiale, en 1941-1942, que les vaches pouvaient difficilement être traites une heure plus tôt ! Un referendum a lors été lancé dans ce pays et un vote populaire à répondu à 52 % par « non », le 28 mai 1978, à ce changement d’heure. 

Aujourd’hui, les critiques sur ce changement d’heure demeurent. Et ce n’est pas faire de l’anthropomorphisme à outrance que de penser aussi à nos animaux. Mais il faut s’adapter, c’est un fait : sortir le chien une heure plus tôt, donner sa gamelle au chat en avance sous peine qu’il râle. De toutes les façons, il va nous le rappeler. 

Il y a pire dans la vie ainsi que des choses plus graves. Comme cette terrible catastrophe naturelle qui frappe le Japon. Mais dans ce cas aussi, même si la vie humaine est au centre des préoccupations, les amoureux des animaux que nous sommes ne peuvent ignorer les chiens et chats qui en sont victimes. 

Une vidéo circule d’ailleurs beaucoup actuellement sur Internet et qui en a ému beaucoup. Elle montre un chien, dans les décombres, qui ne veut pas quitter un de ses congénères blessé. La France, qui à la demande des pays touchés envoie parfois des équipes cynophiles dans le cadre de catastrophes, n’est semble-t-il pas intervenue dans ce domaine à cause des risques nucléaires. 

Soucieux de vous informer, au-delà de la prévention, l’éducation, la santé, etc., ce sujet fait partie de ceux disponibles sur notre site Internet et qui est également mis en avant dans cette nouvelle newsletter. 


Jérôme Salord

Président directeur général de SantéVet



SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com

Comportement
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure