layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Caniscola : le langage du chien pour prévenir les morsures

Caniscola : le langage du chien pour prévenir les morsures

Article publié le : 02/02/2016

Les enfants sont les premières victimes, en France, des morsures de chiens. Sylvie Kermin-Coiffier a créé Caniscola. Son objectif : former les enfants à l’approche et à la compréhension du chien, mais aussi former les maîtres à l’éducation de leurs compagnons.

Les enfants sont les premières victimes, en France, des morsures de chiens. Régulièrement, de regrettables faits divers nous le rappellent. Partant de ce triste constat, et parce qu’en matière de prévention la France accuse un réel retard, Sylvie Kermin-Coiffier a créé Caniscola. Son objectif : former les enfants à l’approche et à la compréhension du chien, mais aussi former les maîtres à l’éducation de leurs compagnons. C’est sur le terrain (écoles, administrations particuliers, etc.) que Sylvie Kermin-Coiffier intervient avec un partenaire de choix : Elios, son propre chien. 

Prévenir les risques de morsures en tant que matière obligatoire à l’école ? L’idée peut surprendre pourtant, c’est une réalité dans certains pays anglo-saxons, en Suisse ou encore dans les pays scandinaves où cela se pratique. Cela n’a pas manqué d’interpeller Sylvie Kermin-Coiffier à l’origine de la création de Caniscola. 

En France, le Centre de Documentation et d'Information des Assurances (CDIA) estime à près de 500 000 les morsures de chiens chaque année. Et les enfants sont les premières victimes : 70 % d’entre elles ont de moins de 10 ans.


Des formations qui font défaut en France


Mais bien que nous soyons le premier pays en matière d’animaux de compagnie, les programmes de prévention durant la scolarité font défaut. Il y a bien eu la loi sur les chiens dits « dangereux » avec sa série d’obligations, mais la stigmatisation de certaines races de chiens n’a pas enrayé les problèmes de morsures.

Les races de chiens dangereux visées ne sont pas toujours les coupables. On pourrait aussi parler de la mise en place de l’évaluation comportementale que tout chien mordeur, quelle que soit la race à laquelle il appartient, doit subir… mais cela n’intervient en fait qu’après coup, lorsque le problème où le drame s’est produit. 

Anticiper, est donc l’un des objectifs de Sylvie Kermin-Coiffier et de Caniscola. On sait notamment d’après les statistiques disponibles que dans les cas de morsure, c’est majoritairement, à 80 %, le chien de la famille ou d'un proche qui est en cause. 

« En matière de prévention des morsures, j’ai acquis la certitude qu’il y a véritablement quelque chose à faire », assure Sylvie Kermin-Coiffier. La créatrice de Caniscola dont l’objectif premier est la formation des enfants, mais aussi des adultes (parents et maîtres de chiens) dit « qu’en France, l'humain doit s’adapter au chien, et non pas le contraire ! ». 


Les maîtres responsables de demain


Aussi, sillonnant les écoles qui en font la demande directement ou suite à la demande des mairies, mais aussi les crèches, au sein de centres de loisirs, d’administrations, d’entreprises, voire des particuliers, Sylvie Kermin-Coiffier propose des ateliers.

« La prévention comporte deux axes essentiels », explique-t-elle : la formation des maîtres à l’éducation de leurs chiens (toutes races confondues), et l’éducation des enfants à l’approche et à la compréhension du chien. « Les enfants, sensibilisés aux problèmes de morsures, seront les maîtres responsables de demain », assure Sylvie Kermin-Coiffier.  

Tous les enfants ne réagissent pas de la même manière face à un chien. Il y a ceux qui s’en approchent franchement, sans prendre de précaution (et souvent, sans demander l'autorisation au maître) et ceux qui en ont peur.

 

 

Dissper les phobies pour éviter les comportements à risque

 

Aussi, les interventions de Caniscola peuvent permettre de dissiper les phobies éventuelles, ce qui évite là aussi les comportements à risque. 

Tous les comportements face à un chien, que ce soit celui que l’on cotoie tous les jours au sein de la famille ou bien celui que l’on ne connaît pas et que l’on croise par hasard, peuvent être mal interprétés par l’animal. 

Il y a des règles à suivre, bien précises, que Sylvie Kermin-Coiffier rappelle à chaque fois. Entre autres, ne pas regarder un chien inconnu dans les yeux, tendre sa main pour qu’il nous sente avant de le toucher, le laisser tranquille lorsqu’il mange (ne pas aller toucher inutilement sa gamelle) ou qu’il dort (ne pas le réveiller en plein sommeil) ou quand il a mal, ne pas intervenir dans une bagarre de chiens, etc.

La liste est longue et le langage des chiens est en fait mal connu d’un grand nombre, même parmi les propriétaires. 

Ce n’est pas sous la forme de cours pédagogiques que Sylvie Kermin-Coiffier dispense ses indispensables et précieux conseils qui sont loin d’être connus du plus grand nombre. Afin de capter l’attention, Sylvie a créé des ateliers sur-mesure par tranche d’âge pour jouer la carte de la prévention. Par ailleurs, un matériel pédagogique est également mis à disposition. 

Les séances débutent par la projection d’un petit film de deux minutes. Elle met également en place des jeux de rôle, puis passe à des exercices pratiques avec son propre chien, Elios, un Colley. « Elios, est mon collègue, mon assistant », insiste-t-elle. « Il est le compagnon de tous mes instants », celui grâce à qui elle peut mettre en en pratique et en toute confiance ses conseils. Ces interventions sont donc loin d’être purement ‘’techniques’’. Elles se terminent souvent par un jeu.

Ces interventions peuvent bien évidemment venir en complément de cours d’éducation canine. « Le problème est que bien souvent les maîtres ne fréquentent les clubs d’éducation qu’en cas de problèmes. » Le but de Caniscola est donc de bien prendre les devants. Les précautions sont indispensables pour ceux qui vivent pour la première fois avec un chien ou ceux qui ne connaissent pas en fait vraiment bien le « langage du chien ». 

Un chien, insiste Sylvie Kermin-Coiffier, « ne sera pas malheureux si on lui impose certaines choses, certaines règles. Le chien doit toujours passer après les maîtres, comprendre la hiérarchie... Le chien reste un animal qu’il faut traiter comme tel. Cela n’a rien à voir avec le fait qu’il peut être aimé, choyé, etc., mais dans de justes mesures et proportions. Chacun doit rester à sa place. » 


Le parcours de la créatrice de Caniscola

Sylvie Kermin-Coiffier « baigne » dans l’univers du chien depuis très longtemps. Elle avoue être une passionnée, depuis sa plus tendre enfance. 

Après une carrière d'assistante de direction (7 ans dans le groupe Eridania Béghin-Say), Sylvie a fondé et animé l'association Adapt in France pour aider les étrangers à s'adapter à la vie pratique en France sur Valbonne Sophia-Antipolis (06). 


Mais après 11 ans de cette vocation, Sylvie a souhaité exercer une activité plus proche de la nature et des enfants. Détentrice du BAFA (Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur), de l'AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours), Sylvie a décidé d'effectuer un stage chez un vétérinaire et suivre une formation d'éducatrice canin auprès de Couleur Canine (St-Malo) pour être diplômée en vue de monter son projet. 

Détentrice d’un certificat de capacité attribué par le Préfet des Pyrénées Atlantiques le 12 avril 2010, Sylvie Kermin-Coiffier est également monitrice dans un centre d’éducation canine.

En compagnie de son chien Elios, un colley, elle pratique également l’agility.

Basé à Lescar (Pyrénées Atlantiques, 64), Caniscola intervient dans le Sud-Ouest. Mais la pratique de plusieurs langues étrangères (anglais, allemand, italien et espagnol) fait espérer à Sylvie Kermin-Coiffier d’étendre son rayon d’action et, pourquoi pas, animer des séances dans une autre langue que le français...

 

Pour en savoir plus


Caniscola 

Sylvie Kermin-Coiffier

E-mail : sylvie@caniscola.fr 

Tél. : 06 8470 9359 

Site Internet : http://caniscola.fr 




SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

Photos : DR

Race de chien Chien dangereux Gamelle Sommeil
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure
Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back