layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Assurance animaux

Assurance santé animale : 4,5% des Français en profitent

Assurance santé animale : 4,5% des Français en profitent

Article publié le : 15/11/2018

Les Français aiment leurs animaux de compagnie. C’est un fait. Et ils dépensent de plus en plus pour leur santé et leur bien-être. Toutefois, l’assurance santé animale reste encore méconnue. Même si le taux de souscripteurs est en légère augmentation.

Malgré la crise,, les maîtres français n ‘hésitent pas à augmenter leurs dépenses pour leurs compagnons. Ils consacrent donc 4,5 milliards d’euros, un marché en constante augmentation, dont 1,5 milliard sont dédiés à l’achat d’animaux eux-mêmes*.

De 4 % de maîtres de chiens et chats ayant contracté une assurance santé animale pour leur chien et chat, ce taux est passé à 4,5 %*. 

 

Des maîtres soucieux de la santé de leurs animaux

 

Toutefois, l’assurance des animaux de compagnie reste méconnue. Ce qui est assez paradoxale, car les maîtres sont très à l’écoute de leurs animaux et sont prêts à dépenser pour leur bien-être. Tout comme pour leur santé en leur permettant d’accéder aux meilleurs soins vétérinaires possibles. 

Ce que rappelle un article publié par L’Express-Votre Argent, s’appuyant notamment sur des études d’institut économique et de l’avis d’acteurs du marché (comparateur d’assurances). 

L’hygiène et les soins médicaux, qui représentent 11 % des dépenses, sont en forte croissance : les dépenses vétérinaires ont ainsi augmenté de 72 % au cours de la décennie. 

 

Confusion avec la responsabilité civile

 

Le fait que, comparé à d’autres pays (80 % en Suède, 30 % au Royaume-Uni, 7 % en Suisse…), le nombre de maîtres ayant recours à l’assurance santé animale est plus bas en France vient du fait qu’il y a encore parfois confusion entre assurance santé et assurance responsabilité civile, souligne l’article de L’Express. 

L'assurance responsabilité civile dernière n’intervient pas en cas d’accident ou de maladie de l’animal, mais uniquement s’il est à l’origine de dommages causés à un tiers. 

Ensuite, il semble que les maîtres ne ‘’découvrent’’ véritablement l’assurance santé animale que lorsqu’ils se retrouvent confronté à un problème de santé chez leurs compagnons. Et cela n’est pas inhérent à l’âge.

Si un animal devient plus « fragile » en vieillissant, un problème ou un accident peut surgir à n’importe quel moment. 

L’assurance santé animale imposant des âges limites et des délais de carence pour être valide, il est donc important d’en tenir compte. 

La vaccination, la vermifugation ou encore les traitements antiparasitaires – qui sont à la base de la prévention santé et qui peuvent être financés à l’aide du forfait prévention contenu dans certaines formules de mutuelle pour chien et chat -  représentent des frais ‘’minimes’’ comparés à des interventions ou des traitements parfois à vie, et dont le coût peut être élevé. 

Ces soins de base (au même titre que la stérilisation/castration, le détartrage, etc.), qui ne sont pas systématiquement pris en charge par l’assurance santé animale car faisant partie avec d’autres actes des exclusions (sauf à utiliser le forfait prévention ou bien encore après une certaine ancienneté) apparaissent là aussi encore rebuter les maîtres à franchir le pas. 

Enfin, certains maîtres préfèrent encore économiser en vue de faire face à un problème de santé. Une solution qui peut trouver malheureusement rapidement ses limites. 

 

*Source : SantéVet

Vermifuge Castration Vaccination Stérilisation Accessoires Antiparasitaire
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure