L'actu des animaux

Maladies et prévention

Vers : protégez votre chien ou chat et votre famille !

Vers : protégez votre chien ou chat et votre famille !

Article publié le : 27/09/2017

Partagez sur :

Les vers représentent un danger invisible à l’œil nu à la différence des parasites externes comme les puces et les tiques, par exemple. Bien souvent, les propriétaires ignorent les dangers cachés qu’une contamination par des vers peut présenter pour leur animal et… son entourage. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cet acte de prévention essentiel. 

Bien souvent, les maîtres ne comprennent pas l’intérêt d’une vermifugation régulière. Ils n’ont aucune inquiétude, ni aucune idée des conséquences possibles d’une infestation sur la santé de leur animal. Ni sur celle de son entourage.

 

Vers du chien et du chat : attention, enfants, danger !

 

Les enfants sont en première ligne, car ils entretiennent souvent des contacts étroits avec leur animal de compagnie. 96% des enfants caressent leur animal ; et 80% l’embrassent lorsqu’ils jouent avec lui*.

 

Des risques de contamination accru

 

De plus, les risques invisibles d’infestation par les vers intestinaux ont augmenté ces dernières années en rasion de nombrexu facteurs :

- Les déplacements des propriétaires, qui voyagent de plus en plus avec leur animal, l’exposant aux parasites présents sur leur lieu de vacances et augmentant le risque de ramener des parasites exotiques chez eux.

- Les lieux urbains sensibles ou « hot spots » : les familles passent plus de temps dans les parcs publics, ce qui accroît le risque d’exposition et de contamination par des parasites. Les vers ronds ainsi que leurs œufs peuvent se retrouver dans le sol des parcs, des aires de jeux ou des jardins. Ce phénomène est d’autant plus important que la population d’animaux sauvages vivant en zones urbaines aux côtés des chiens et chats de compagnie a augmenté au cours des dernières décennies et est donc aujourd’hui plus nombreuse.

- Enfin, des hivers plus doux favorisent l'augmentation des populations parasitaires et de leurs hôtes, par exemple, le ver Diro laria transmis par un moustique autrefois cantonné au bassin méditerranéen, a tendance à remonter vers le nord de l'Europe.

  

2 types de vers principalement présents en France

 

En France, nous trouvons principalement deux types de vers : les vers plats et les vers ronds. Jusqu'à 53% des échantillons prélevés dans la terre des jardins privés en région urbaine contiennent des œufs d’ascaris.

Ces différents vers sont responsables de maladies variées parfois graves chez les chiens et chats. Toutes les régions de France sont touchées mais certains parasites sont plus présents dans le Sud-est de la France, en Corse et dans les DOM TOM, c’est le cas du ver Dirofilaria immitis. D’autres vers sont plus prédominants dans le quart Nord Est de la France, c’est le cas du ver Echinococcus multilocularis.

 

A quelle fréquence verminfuger son compagnon ? Chaque animal est unique

Chaque animal est unique et a besoin d’une vermifugation personnalisée en fonction de son âge, de son environnement et son mode de vie.

la vermifugation régulière est un réflexe essentiel. La fréquence à laquelle il est recommandé d’administrer un vermifuge à son chien ou son chat dépend de son âge.

Le rôle du vétérinaire est alors essentiel pour éduquer les propriétaires sur les bonnes pratiques de vermifugation.

Un chiot devra recevoir un vermifuge tous les 15 jours et à partir de l'âge de 2 semaines jusqu'au sevrage, puis tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois11.

Cette fréquence élevée de vermifugation vise à prévenir des maladies causées par les vers, dont la survenue est facilitée chez le très jeune chien par l’immaturité de son système immunitaire.

La fréquence de vermifugation chez un chien ou un chat adulte va dépendre de ses habitudes de vie : a-t-il des contacts avec ses congénères ou d’autres animaux ? ; a-t-il accès à un jardin ? ; mange-t-il tout ce qu’il trouve en promenade ? Est-il chasseur ? ; est-il entouré d’enfants ou de personnes fragiles ? ; voyage-t-il souvent ? ; mange-t-il de la viande crue ou des abats ?...

Autant de questions qui vont permettre aux vétérinaires de déterminer la fréquence de vermifugation.

Si l’animal n'estpas dans une situation à risques (séjour en chenil, chasse, présence d'enfants dans la maison...), il est recommandé de le traiter contre les parasites internes au moins 4 fois par an afin de réduire le risque d’excrétion d’œufs.

Il est important de demander conseil à votre vétérinaire, qui va établir avec vous le calendrier des vermifugations. L’achet de ce type de traitement peut être financer à l’aide du forfait prévention, tel que le propose SantéVet dans toutes ses formules.

 

5 idées reçues ! 

Un animal qui n’a jamais de vers dans ses selles, peut-il être quand même parasité ?

VRAI

Il est rare de voir des vers adultes visibles dans les selles. Les vers sont présents sous forme d’œufs, de larves ou encore de larves enkystées dans le système cardiorespiratoire ou digestif. C’est pour cela qu'il est essentiel de traiter et de réaliser une analyse de selles en cas de suspicion (maigreur, malnutrition, diarrhée, vomissements, anémie, troubles respiratoires...). 

Est-il nécessaire de vermifuger un animal âgé ?

VRAI

Les conséquences d’une infestation par des vers sont nombreuses sur l’organisme. Un chien ou chat âgé est plus sensible car plus fragile. L’infestation affaiblira votre animal de compagnie et diminuera ses défenses immunitaires. Une gastro-entérite liée à des vers sera plus longueet difficile à traiter que sur un animal plus jeune.

L’animal qui vit en appartement et qui sort très peu, a-t-il un risque d’être parasité ?

VRAI ET FAUX

Ce serait logique mais malheureusement cela ne correspond pas à la réalité. Habiter en appartement et faire quelques balades dehors évitent évidemment certains modes de contamination (ingestion d’animaux malades, viande crue non contrôlée...). Cependant la majorité des modes de contamination se retrouve dans toutes les villes et campagnes : selles, contacts avec autres chiens/chats, pension, chenil, cours collectifs.

Mon chien se vermifuge tout seul en mangeant de l’herbe, est-ce suf sant pour le protéger ?

FAUX 

Manger de l’herbe permet simplement de rajouter des bres dans l’alimentation de l’animal. Cela peut engendrer des vomissements ou plus rarement de la diarrhée. Le risque supplémentaire est une contamination par des oeufs/larves présents sur l’herbe ingérée.

Est-ce nécessaire de vermifuger les chiots/chatons ?

VRAI

Il est plus que nécessaire de vermifuger un chiot et un chaton. Un chiot ou un chaton peut être contaminé dans le ventre de sa mère pendant la gestation, à sa naissance ou même après le sevrage. Il est donc nécessaire de vermifuger la mère en même temps que le petit et juste avant la mise bas.

*McNicholas, J: Effect of pet ownership on immune functioning in children and nature of the rela- tionship between children and pets. Department of Psychology, University of Warwick. 2002.

  

Le point de vue du Dr David Balouka,vétérinaire 

Quels risques pour un chien ou un chat non vermifugé ?

Les risques pour l’animal sont multiples : troubles digestifs, cardiaques, respiratoires. Ceci pouvant conduire à des maladies chroniques. Sans compter le risque de transmission à son propriétaire et àson entourage.

Comment mon animal peut-il se contaminer par des vers ?

Le mode de contamination dépend du type de vers. Pour les Ascaris la contamination se fait par des aliments souillés par des œufs de vers. Ou bien, au cours d’une gestation,

les larves enkystées sont réactivées et contaminent le chiot. Ce dernier peut aussi être contaminé par les larves présentes dans le lait. Pour les vers plats : le Dipylidium est très fréquent. La contamination a lieu via l’ingestion de puces lors du toilettage ou dans le cas du Ténia en avalant de la viande crue.

Les vers du chien sont-ils différents de ceux du chat ?

Les grandes familles de vers sont communes aux chiens et aux chats.

Pourquoi parler de dangers invisibles lorsque nous parlons des vers ?

Les vers ne se voient pas à l’œil nu à la différence des parasites externes ou alors ponctuellement lorsqu’ils sont adultes. Les dangers viennent principalement des œufs et larves. Les vers se manifestent par des troubles digestifs (vomissements, diarrhée avec ou sans sang), des troubles respiratoires (beaucoup plus rares) ou des troubles plus généraux : appétit capricieux, amaigrissement, fatigue. La variété des symptômes montre la diffiulté du diagnostic pour le vétérinaire et c’est pourquoi nous parlons de dangers invisibles pour le propriétaire.

Y a-t-il des périodes plus favorables que d’autres pour vermifuger son animal de compagnie ?

Pas spécialement. Les larves, les œufs ou les contaminants sont présents toute l’année et les vers présentent une assez forte résistance au milieu extérieur.

 

Pour en savoir plus et pour ne rien oublier de la vermifugation…

Le laboratoire vétérinaire Elanco met en place des outils spécifiques et dédiés via une plateforme web de relances et une application gratuite MonProgramVeto.

Vous voulez vous créer vos propres rappels ? Il suffitt de téléchargez l’appli Elanco MonProgramVeto disponible sur App Store et Google Play. Une application qui donne par ailleurs tous les conseils utiles sur la vermifugation en téléchargeant le “Rappel Vermifuge”, permet de créer le profil de l’animal et de rentrer les alertes le concernant telles que : rappel de traitement contre les vers, les puces, les rendez-vous vétérinaire, etc. Le propriétaire reçoit alors en temps voulu les alertes sur son téléphone.

A noter que la plateforme web de relances Email et SMS est un service qui se fait par le biais du vétérinaire exclusivement, car lui seul est à même de déterminer la fréquence de vermifugation la plus adaptée à l’animal. Le propriétaire reçoit directement sur son mobile les notiifications.

Et pour tout savoir sur les vers et la vermifugation afin de protéger à la fois l'animal de compagnie et la famille contre ces dangers trop souvent invisibles, rendez-vous sur Vermifugeons ensemble : www.vermifugeonsensemble.fr

 

SantéVet

Assurer son animal, c’est pas bête !

Source : laboratoire Elanco

Photos : 123rf

Vermifuge Vers du chien Vers du chat

Partagez sur :

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure
Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back