layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

4 mois avec sursis pour avoir aspergé un chat de soude

4 mois avec sursis pour avoir aspergé un chat de soude

Article publié le : 06/10/2015

Quelques jours après le cas d’Oscar, un chaton de 5 mois qui a mobilisé les Internautes et la presse, c’est un nouveau cas de maltraitance animale qui est relaté : celui d’un restaurateur de 51 ans condamné à 4 mois de prison avec sursis pour avoir grièvement blessé un chat, baptisé Caramel depuis, en l’aspergeant de soude caustique.

Nouvelle affaire de violence envers un chat. Quelques jours après l'affaire du lancer de chat à Marseille, c’est un restaurateur âgé de 51 ans et originaire de Brissac-Quincé (Maine-et-Loire), qui a été condamné mardi 4 février 2014 à 4 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel d'Angers. Motif : il avait aspergé d’un produit à base de soude sur un chat en cage qui l'exaspérait.

L’affaire remonte à 2013. L’auteur des faits, un restaurateur de 51 ans, ne supportait plus les chats errants devant son établissement. Il avait décidé d’installer des pièges.

Ayant capturé un chat dans l’un de ceux-ci,  il a été vu en train d'asperger un chat d'un produit utilisé pour déboucher des canalisations (soude caustique). Les témoins ont alerté alors la gendarmerie.


Le chat a dû être euthanasié


Compte tenu de ses graves blessures, le chat a dû être euthanasié.

La peine prononcée n’a rien de comparable avec celle dont a écopée celui que l’on appelle le « lanceur de chat de Marseille », interpellé après avoir posté des vidéos sur Internet et condamné à un an de prison ferme en comparution immédiate.

La SPA autonome du Maine-et-Loire, qui avait porté plainte contre le restaurateur, a obtenu 273 € de dommages et intérêts.

L'association Stéphane Lamart a décidé pour sa part de faire appel du jugement. La décision du tribunal a provoqué « une vague d'incompréhension chez les amis des chats », selon le quotidien Ouest-France. Certaines personnes présentes dans l’assistance rappelant que les actes de cruauté envers les animaux sont passibles de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 30 000 €.


Une demande d’audience avec la Garde des Sceaux pour lutter contre les maltraitances animales


La chanteuse Stone, elle-même membre de l'association Stéphane Lamart, a décidé de demander une audience à Christiane Taubira, la Garde des Sceaux.

Objectif : faire évoluer le statut de l'animal aux yeux de la loi afin qu’il ne soit plus considéré comme un bien meuble et « que les magistrats soient sensibilisés à la situation des animaux victimes de mauvais traitements ».



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Le Parisien/DR

Maltraitance animale Droit des animaux
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure