Conseils du Dr Valérie Dramard
Comportement chien

Les « techniques » pour réprimander son chien

Les conseils de Valérie Dramard
Article publié le : 18/11/2014

Partagez sur :

Lorsque vous le réprimandez, si votre chien ne comprend pas votre expression de colère, menacez-le, en avançant brusquement vers lui, avec un geste de la main ou un journal.

Si nécessaire, tapez du pied pour le faire reculer.

Si cela ne provoque toujours aucun résultat, donnez-lui une petite tape sur le museau ou sur les fesses.

En dernier recours, prenez-le par la peau du cou et décollez-le du sol comme le faisait, autrefois, sa mère.

Envoyez-le ensuite se coucher dans son panier. Cela correspond, pour lui, à un moment de soumission. Cette technique est à réserver aux situations difficiles, comme l’est la fessée pour les enfants constamment désobéissants !

 

Quelques points à retenir

- Si votre chiot urine sous lui ou se couche sur le dos dès que vous haussez le ton, c’est que la réprimande est mal adaptée à sa sensibilité.

- La réprimande ne doit pas induire de trop fortes craintes, notamment chez un chiot sensible. Cela risquerait d’altérer vos relations.

- Il vous faut modérer votre façon de faire en fonction de ses réactions.

 

SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Partagez sur :

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure

Pourquoi le chat « patoune »-t-il, doit-on s'en inquiéter?

A la naissance, lors de la tétée, le chat « patoune ». C’est-à-dire qu’il pétrit à l’aide de ses pattes antérieures la mamelle de sa mère. Une manière bien pratique de favoriser la montée du lait ! Une ‘’manie’’ qu’il peut garder toute sa vie. Pourquoi, dans quelles circonstances et doit-on s’en inquiéter ?

Découvrir »
Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back