Conseils du Dr Valérie Dramard
Comportement chien

Les câlins : un plaisir partagé

Les conseils de Valérie Dramard
Article publié le : 13/11/2014

Partagez sur :

Quand votre chiot est disponible et que vous l’êtes aussi, proposez-lui de venir faire un câlin en l’appelant gentiment.

S’il hésite, tendez la main, paume vers le ciel pour qu’il comprenne que vous l’invitez.

Il comprendra ainsi qu’il est libre de ne pas venir.

Dès qu’il arrive, caressez-le sous le menton. S’il arrive brusquement en vous sautant dessus, repoussez-le pour lui faire comprendre que les câlins, ce n’est pas un jeu, mais un moment de détente.

Si vous n’êtes pas disponible pour faire des caresses à votre chiot, n’en faites pas tout de suite. Attendez d’être plus détendu.

 

Quelques points à retenir

- Les moments de câlins doivent constituer un plaisir partagé. Ne faites pas de câlins à votre chiot si vous n’en avez pas envie : il le sentira et cela engendra chez lui une étrange sensation.

- Si votre chiot est fatigué ou tout simplement pas disponible parce qu’il a faim ou a envie de faire ses besoins, ne le forcez pas.

- De même, é́vitez de le prendre dans les bras ou de le retenir quand il cherche à éviter votre main ou se débat. Si vous le forcez, il vous évitera encore plus car il aura la crainte de se faire piéger : vous risquez de perdre sa confiance.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Partagez sur :

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure

Pourquoi parlons-nous à nos chiens comme à des bébés ?

Les chiens font partie de la famille, cela est acquis. Bien souvent, les maîtres ont tendance à leur parler comme à des « bébés ». Une équipe de chercheurs tente d’expliquer pourquoi nous communiquons ainsi avec eux. Et qu’est ce que cela approrte.

Découvrir »
Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back