> > > Plaie chez le chien et le chat : nettoye...

Plaie chez le chien et le chat : nettoyer et prévenir l’infection

Article publié le : 21/01/2013

Plaie chez le chien et le chat : nettoyer et prévenir l’infection

Bagarres, blessures peuvent nécessiter une consultation vétérinaire. Lorsque l’atteinte est superficielle, le maître pourra réaliser lui-même les soins. 

Une plaie, même petite, présente toujours le risque de s’infecter. 

C’est pourquoi il ne faut jamais sous-estimer une blessure. Une inspection régulière de son chien ou de son chat permettra tout d’abord de s’assurer de l’absence de toute plaie. 

En présence d’une blessure, il faut en « mesurer » l’étendue. Face à une plaie profonde, avec ou sans saignement, une consultation vétérinaire peut s’avérer nécessaire. 

Celle-ci, ainsi que les soins voire traitements (antibiotiques) mis en place sont pris en charge et remboursés par l’assurance santé animale (mutuelle chien et mutuelle chat). 

Une plaie superficielle pourra pour sa part être soignée par le maître, directement. A condition d’avoir une trousse de soin adéquate. 


Bien nettoyer une plaie


La plaie doit tout d’abord être nettoyée. Pour cela, on peut utiliser de l’eau et du savon ou encore un produit de type Bétadine (éviter le mercurochrome) Attention toutefois aux réactions possibles chez l’animal. Car la douleur ou le stress peut l’inciter à devenir « agressif ». Même s’il est par ailleurs très docile en temps normal. 

Si cela est possible, il faudra éliminer, en les coupant les poils situés tout autour de la plaie. 

Le maître appliquera ensuite une lotion (pommade ou spray antiseptique). Leur achat peut être financé par le forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé chien et assurance santé chat. 


Ne pas trop serrer le pansement


Il faudra enfin bander la plaie, sans trop serrer toutefois et faire en sorte que l’animal ne cherche pas à se débarrasser du pansement. Il existe chez certains vétérinaires des sortes de « manchons » qui protègent ainsi ce genre d’endroits sensibles. Et qui sont bien mieux tolérés qu’une collerette (carcan). 

La plaie sera nettoyée régulièrement et le pansement refait (deux fois par jour en moyenne) jusqu’à constater la guérison. 

Tout changement de comportement chez un animal qui a été blessé doit éveiller les doutes chez le maître et l’inciter à consulter le vétérinaire. 

En cas d’hémorragie


Face à une plaie profonde qui ne saigne pas ou pas trop, il faut tout de même conduire le chien ou le chat chez le vétérinaire en faisant en sorte de protéger l’endroit atteint. 

En cas d’hémorragie, il faut compresser la plaie. Ne cherchez pas à la changer, mais préférez plutôt ajouter une nouvelle protection sur la première posée. 

Une grave hémorragie peut nécessitée une compression sur une artère. C’est un geste qui peut sauver l’animal. 





SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photos : 123rf


Tags : Colerette

COMMENTAIRES