Bien vivre au jardin : misez sur la sécurité de votre chien

Article publié le : 09/11/2009

Bien vivre au jardin : misez sur la sécurité de votre chien

Quel plaisir de disposer d’un jardin. Le chien peut vivre au grand air et s’ébattre gaiement. Mais cela n’est pas sans dangers : brèche dans le grillage, piscine, engrais pour les plantes… il faut tout surveiller. 

Lorsque l’on dispose d’un jardin, grand ou petit, il convient de prendre quelques précautions si l’on souhaite y laisser son compagnon. 

Tout d’abord, il faut s’assurer que le jardin est parfaitement clos. Parfois, il suffit d’une simple brèche, d’un petit passage pour que les chiens s’enfuient. Et ils ont en général vite fait de les trouver ! 

Cela évite également, dans l’autre sens, que des animaux étrangers ne pénètrent sur le territoire de votre « gardien ». Tous les chiens ne font pas en effet bon ménage et mieux vaux éviter les rixes. 

Et s’il s’agit du chat du voisin ou bien de poules ou de lapins, mieux vaut que ses instincts de chasseur ne se réveillent pas, car cela vous poserait certainement des problèmes. 

Si vous souhaitez lui aménager une niche, veillez au confort de celle-ci. Evitez de la mettre en plein Sud ou encore exposée à tous vents. Pensez également à ranger soigneusement les produits et outils que l’on place souvent dans le garage, car ils peuvent constituer des dangers pour votre compagnon. 

Enfin, par simple précaution, ne laissez pas votre chien (d’autant plus s’il s’agit d’un chien très gentil) dans le jardin si celui-ci est trop facilement accessible, car les vols de chiens ne sont malheureusement pas un mythe. 

En dehors des risques de noyade, il convient d’être très prudent lorsque l’on dispose d’une piscine, notamment durant la période où elle est recouverte. Les bâches de protection sont dangereuses, car elles peuvent empêcher le chien de sortir de l’eau. 


Des p’tits trous…


Certaines races de chiens sont plus disposées que d’autres à faire des trous partout. C’est le cas notamment des Terriers ou de ceux que l’on appelle communément les « ratiers ». Ils adorent ça ! Cela leur rappelle certainement l’époque où l’on faisait appel à eux pour chasser les nuisibles. 

Et nul besoin d’être un chien de gros gabarit pour faire des ravages. De plus, lorsque la terre est détrempée, le chien se salira deux fois plus. Il est difficile d’empêcher les chiens de creuser : certains le font par instinct de chasse, d’autres pour aller cacher un trésor (un os, un morceau de gâteau, etc.) ou tout simplement par plaisir. 

Vous remarquerez que les chiens grattent souvent le sol de leurs pattes arrières, notamment après avoir fait leurs besoins, faisant voler herbe ou terre dans tous les sens : c’est tout simplement pour laisser une empreinte de leur passage, car ils disposent de glandes sous les coussinets. 


Réfrénez ses talents de jardinier !

Les chiens n’ont pas la notion du respect des choses. Il y en a bien certains à qui l’ont parvient à faire comprendre que les plates-bandes sont strictement défendues, mais cela n’est pas gagné d’avance ! 

Nombreux sont ceux qui trouvent le même plaisir à gratter la terre ferme que le coin potager ou le beau massif de tulipes. La seule solution est alors de barrer le passage. 

Il existe plusieurs solutions : de la simple barrière de bois (à condition qu’il ne saute pas par-dessus !) au grillage, en passant par la clôture électrique avec ou sans fil. Ce dernier procédé est sans danger pour le chien, car le courant est de faible densité. Mais, tout comme les colliers à jet d’eau que l’on peut actionner à distance pour surprendre le chien, le résultat n’est pas garanti à 100 %, car certains chiens finissent par « s’habituer ». 

L’idéal est donc de réprimander le chien dès son plus jeune. 

L’apprentissage du rappel est important. Ainsi, chez lui ou dans quelconque endroit, vous pourrez éviter qu’il ne détruise les plantes et n’aille gratter partout. Il faut d’ailleurs être très vigilant, car les endroits plantés de fleurs sont parfois traités avec des engrais. Très appétents pour le chien, ils risquent de provoquer chez lui une intoxication, ce qui constitue une urgence vétérinaire. 

 


Le conseil

Lorsque vous traitez les plantes de votre jardin, pensez à mettre votre compagnon à l’écart. Certains produits sont en effet très volatiles et il faut prendre les mêmes précautions pour lui que pour vous.

 

SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien et chat

Photo : Frédéric Duhayer


Tags : Chien perdu  -  Niche  -  Empoisonnement  -  Intoxication

COMMENTAIRES


lili
01/02/2012
Malgré la cloture électrique rien n'y faitYY