> > > Allergies saisonnières : le pollen, prem...

Allergies saisonnières : le pollen, premier responsable chez le chien et le chat

Article publié le : 29/03/2012

Allergies saisonnières : le pollen, premier responsable chez le chien et le chat

L’allergie aux pollens ne concerne pas que les humains. Elle peut également toucher les chiens et les chats. Cela nécessite une consultation afin que le vétérinaire pose son diagnostic, et mette en place le traitement adapté. Des examens et un traitement remboursés par l’assurance santé du chien ou du chat. 

De nombreux humains souffrent d’allergie saisonnière. Chiens et chats peuvent aussi être concernés. 

Avec l’arrivée du printemps, le pollen présent dans l’environnement et véhiculé dans l’air en est généralement le responsable. Cette forme d’hypersensibilité, bien que saisonnière, est très gênante pour l’animal et entraîner de nombreux troubles. 

L’allergie aux pollens (pollinose) est d’autant plus contraignante chez les chats – et surtout les chiens – qu’ils portent souvent la truffe au sol. 

Cela peut avoir pour conséquence une sensibilité qui dépasse la « simple » saison de pollinisation, à savoir lorsque le pollen retombe au sol. 

Le bouleau n’étant pas le seul en cause, d’autres plantes (herbes) peuvent aussi « diffuser » l’allergène, cette particule responsable de l’allergie et de ses réactions, au-delà de la saison printanière. De plus, empêcher un chat qui en a l’habitude de sortir et limiter les promenades chez le chien est chose impossible !

Des symptômes variés


Les symptômes d’une allergie aux pollens peuvent être variés : de démangeaisons cutanées, des otites à une conjonctivite en passant aussi par des crises d’éternuements. Tout écoulement nasal, des yeux rouges, des grattages, des léchages excessifs… doivent de toute les manières inciter le maître à consulter. 

Le vétérinaire procèdera à un examen minutieux afin de déterminer la cause de l’allergie. Il faut en effet éliminer toutes les autres origines possibles d’une allergie : allergie par piqûre de puce (DAPP), allergie alimentaire, allergie de contact (poussière de la maison, acariens…). 

Il est possible d’effectuer des tests sanguins ou à des tests cutanés (sur une peau qui devra être assainie avant d’y procéder). Ces derniers peuvent être coûteux, mais leur remboursement est pris en charge par l’assurance santé du chien ou l’assurance santé du chat


Traitements « classiques » ou naturels remboursés par la mutuelle chien et chat


Une fois l’origine déterminée, et s’il s’agit bien d’une allergie aux pollens, un traitement adapté sera mis en place : antihistaminiques, voire cortisone. Sachant que ce dernier traitement n’est pas anodin et qu’il convient de suivre alors les recommandations du vétérinaire à la lettre.

Un traitement « naturel » (phytothérapie, homéopathie) peut aussi être proposé par le vétérinaire. A noter que SantéVet, spécialité de l’assurance santé chien, chat et NAC (nouveaux animaux de compagnie) rembourse les consultations vétérinaires dans les spécialités suivantes : homéopathie, phytothérapie, l’acupuncture ou encore ostéopathie.

Enfin, une désensibilisation (hyposensibilisation) pourra être envisagée. 



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com


Tags : Otite  -  Allergie  -  Truffe  -  Conjonctivite

COMMENTAIRES


betti edmonde
03/04/2013
mon chien Neo est atteint d'allergie aux accariens.Il est actuellement traité avec ATOPICA mais sans grand résultat
car vue le prix de la boite pour un traitement d'un mois ,je suis obligée d'intérompre lparfois le traitement.
N'y a t-il pas un traitement moins cher et plus efficace
WALS
02/04/2012
Je suis très septique quant aux remboursements de SANTE VET annoncés pour les traitements et examens relatifs aux allergiques. J'ai contracté une assurance pour ma chienne Bouledogue Français, ensuite cette dernière a eu des symptômes de démangeaisons inexpliquées ; des examens sanguins ont été faits et une allergie aux acariens s'est révélée. SANTE VET n'a rien voulu prendre en charge prétextant que la chienne était allergique avant la signature du contrat. (!!!)
J'ai résilié bien sûr, et effectivement ils ont fait des économies car depuis j'ai beaucoup dépensé pour la soigner.
Encaisser c'est facile, décaisser c'est déjà plus dur. Intellectuellement un peu malhonnête tout çà surtout par suspicion non fondée